Sephora ouvre la voie à la régulation des cosmétiques au CBD

Alors que l’Administration américaine des aliments et des médicaments (« FDA ») est réticente à baliser la voie de la vente et du marketing des produits de cannabidiol dérivés du chanvre (« chanvre CBD »), des agences étrangères et des acteurs du secteur vont de l’avant en adoptant leurs propres règlements.

La semaine dernière, Sephora, le mastodonte de la distribution de produits de beauté, a commencé à appliquer des normes spécifiques à tous les produits de chanvre CBD disponibles dans ses rayons afin d’assurer qu’ils répondent aux exigences de qualité rigoureuses de l’entreprise.

Pour être conformes à ces normes du CBD, tous les produits de chanvre CBD vendus à Sephora doivent :

  1. contenir exclusivement des extraits de chanvre CDB à spectre complet ou à spectre large, pas d’isolat.
  2. être issus de chanvre cultivé aux États-Unis.
  3. être fournis avec un certificat d’analyse que les clients peuvent obtenir sur demande.
  4. passer par trois analyses de qualité et de pureté, dont les niveaux de concentration en CBD et en contaminants microbiens et chimiques.
  5. être conformes aux normes « Clean At Sephora » imposées à tous les produits commercialisés par l’entreprise, qui interdisent l’utilisation de plus de 50 ingrédients, dont les sulfates, les parabens, les phtalates, les huiles minérales et d’autres toxines potentielles.

Sephora, premier détaillant national à adopter des lignes directrices pour le CBD, soulève la nécessité d’aider les clients à évoluer dans ce paysage réglementaire complexe.

Les topiques de chanvre CBD constituent un pourcentage important du marché du CBD en plein essor. Selon un rapport publié par Grand View Research Inc. en août 2019, le marché des produits de soin de la peau à base de CBD devrait atteindre une valeur de 1,7 milliard de dollars en 2025, avec l’Amérique du Nord en tête. Pourtant, en 2017, une étude publiée dans la revue Journal of American Medical Association a révélé que 60 % des produits de CBD disponibles en ligne étaient mal étiquetés. Ainsi, beaucoup avaient des teneurs erronées, avec des concentrations en CBD plus faibles que celles indiquées sur l’étiquette pour 26 % de ces produits.

Ajoutez à cela le problème de la falsification et cette triste réalité : beaucoup de topiques à base de CBD, et de produits à base de CBD de manière générale, contiennent des substances dangereuses. Ce sont évidemment des problèmes majeurs qui soulignent la nécessité d’adopter des normes comme celles de Sephora pour protéger les consommateurs de crises sanitaires publiques.

Nous applaudissons Sephora pour ouvrir la voie dans la réglementation du secteur et espérons que l’initiative de l’entreprise mettra une pression supplémentaire à la FDA s’agissant de sa responsabilité d’assurer (entre autres) la sécurité des cosmétiques de notre pays en adoptant ses propres règlements pour la vente et le marketing de ces produits.

Nous allons continuer à vous informer de toutes les actualités de la réglementation sur ce blog.